Le freinage automatique d'urgence bientôt obligatoire

Par Sylvain HATIER | 18 Février 2019

Cinquante pays se sont mis d'accord pour imposer l'installation de ce système de sécurité sur les nouvelles voitures. La réglementation devrait entrer en vigueur d'ici fin 2020.

 

Les réglementations européennes pour les voitures ne concernent pas seulement les normes antipollution. Elles peuvent aussi toucher les équipements de sécurité. Plusieurs systèmes ont été rendus obligatoires par la loi : ABS, ESP ou plus récemment appel d'urgence.

Le prochain dispositif amené à être généralisé devrait être le freinage automatique d'urgence. Ce système, nommé AEBS, fonctionne à l'aide d'une caméra qui détecte une collision imminente avec un véhicule arrêté, un piéton qui traverse… Il alerte le conducteur et actionne les freins si celui-ci n'a pas réagi.

Pour l'instant, il n'y a pas encore de date sur l'entrée en vigueur d'une nouvelle réglementation. Mais une grosse avancée vient d'avoir lieu. 50 pays, dont ceux de l'Union Européenne, le Japon ou encore l'Australie (mais pas la Chine et les États-Unis), se sont mis d'accord à l'ONU sur un projet de règlement.

L'accord entre les pays a été obtenu dans le cadre du Groupe de travail des véhicules automatisés, autonomes et connectés du Forum mondial pour l'harmonisation des Règlements concernant les véhicules de la CEE-ONU (la Commission économique des Nations unies pour l'Europe). Cette dernière écrit dans un communiqué : "Des AEBS sont déjà disponibles pour certaines voitures dans certains pays, mais il n'existait jusqu'à présent aucune exigence technique standard garantissant le bon fonctionnement de ces systèmes".

Le règlement sera adopté en juin par le Forum, puis soumis aux États membres. Une application peut être envisagée courant 2020. Il pourrait y avoir une mise en place en deux étapes, d'abord sur les nouveaux modèles, puis sur l'ensemble des véhicules vendus. Bruxelles estime que la généralisation de l'AEBS peut permettre d'épargner plus de 1 000 vies par an en Europe.